Mundovino

Edition du 05/04/2016
 

CHATEAU DU COING DE SAINT FIACRE

Le Château du Coing de Saint-Fiacre est situé au confluent de la Sèvre et de la Maine. La propriété comprend 42 ha de vignes sur des pentes de 14 % exposées plein sud. C’est une propriété historique du vignoble nantais elle existait au Moyen-Age, elle a été remaniée au 18ème siècle en 1756 puis au 19ème en 1810. Les communs construits en 1810 sont de pur style italiens (dit clissonnais) avec des génoises et des fenêtres géminées très typiques du vignoble nantais. Le Château du Coing s’est particulièrement investi dans la mise en place des crus communaux, notamment le Monnières – Saint-Fiacre et le Gorges. Ces vins correspondent à un cahier des charges précis avec un contrôle au mois de juin de l’INAO dans les vignes pour que le rendement ne dépasse par 45 hl / ha. Le vin est soumis à deux dégustations avant d’avoir la possibilité de le mettre sur le marché, le vin doit également rester au moins deux ans sur sa lie. Dans le cas du Château du Coing de Saint-Fiacre 2004 et 2005, le vin est resté cinq ans sur sa lie. Le travail du sol et cette méthode de vinification « crus communaux » ont donné ses lettres de noblesse à l’appellation Muscadet Sèvre et Maine. Le Château a innové, en 2009 avec une vinification en vendanges tardives appelé « Audace du Coing ». Les raisins sont vendangés en sur-maturité à la main, on obtient un vin doux à saveur de miel avec un sucre résiduel de 50 g / litre. Millésime 2008 : le vignoble a subi le gel, les rendements étaient de 30 hl / ha en moyenne. Les vins ont des arômes concentrés avec une belle minéralité. Millésime 2009 : très floral avec un bel équilibre et une longueur en bouche. Le rendement était de 50 hl / ha. La vigne a un peu souffert du manque d’eau pendant l’été. Millésime très homogène dans la qualité pour les différentes cuvées. Millésime 2010 : ce millésime est un millésime exceptionnel, les vins sont pleins, amples avec une très belle structure, un rendement de 50 hl / ha. Un des meilleurs millésime de la décennie.

Véronique Günther-Chéreau

44690 Saint-Fiacre-sur-Maine
Téléphone :02 40 54 85 24
Télécopie :02 51 71 60 96
Email : chateauducoing@vinsdusiecle.com
Site : chateauducoing
Site personnel : www.chateau-du-coing.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
HAUT-BAILLY (PL) (b)
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
HAUT-LAGRANGE (PL)
(MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL))
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
(SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
CARBONNIEUX (PL) (b)
BOUSCAUT (PL) (b)
LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BRONDELLE (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
HAUT-CALENS
LAFARGUE (PL)
ROUGEMONT
VIMONT (b)
(OLIVIER (PL) (b))
ROUILLAC (PL)*
EYRAN (PL)
SAINT-AGRÈVES
CHERET-PITRES
MAGENCE
CALLAC
ESPIOT
HAUT-MARAY
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
(SEGUIN (PL))
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
CASTRES
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
CAILLOUX DE VALGUY
FOUGÈRES (b)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Grave de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château Le Destrier


Depuis plus de quatre générations, les Vignobles Cheminade œuvrent à Saint-Pey-d'Armens. “En fonction du degré optimal de maturation, précise-t-on, la cueillette est élaborée fin septembre début octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée successivement et manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Le vin est entonné dans des fûts de chêne durant 12 mois pour son élaboration et son vieillissement avant d'être assemblé et mis en bouteille au printemps suivant.” Un excellent Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2014, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, vraiment très réussi, à prévoir sur des feuilletés aux morilles ou un caneton froid aux agrumes. Le 2012 est de couleur grenat, aux tanins savoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et de poivre. Savoureux 2011, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme, parfumé, très persistant. Le 2010 est de très bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (prune, groseille), riche et souple à la fois. Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2012 est charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de mûre et de sous-bois, coloré, alliant charpente et velouté au palais, tandis que le 2011, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en finale, est charpenté, avec des tanins structurés. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2014, vieilli en fûts, aux tanins fermes et savoureux, avec des notes de griotte et d’épices.

Vignobles Cheminade
7, Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d'Armens
Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Télécopie :05 57 47 13 82
Email : contact@vignobles-cheminade.com
Site personnel : www.vignobles-cheminade.com

Château de FONTCREUSE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les les 45 hl/ha pour les blancs et les Rosés. Vendanges manuelles. La production annuelle est de 100 000 blancs, 60 000 rosés et 25 000 rouges. “Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d'année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos vins sont égaux d'une cuvée sur l'autre et se ressemblent. Le millésime 2014 : très structuré, vient de se terminer, nous aborderons dès 2016 les millésimes 2015 pour les Blancs, composés de 60% de Marsanne, 15% de Clairette, 25% d’Ugni Blanc. Ce sont des vins subtils, denses avec une touche d’acidité alliée à une rondeur agréable où s’entremêlent des notes de fruits mûrs, tout en harmonie. Pour les Cassis rosés, composés de 75% Grenache et 25% de Cinsault. Les 2015 sont des vins clairs, fruités et d’une grande finesse où se mêlent la rose et les fruits blancs. Les rouges 2013, viennent d’être mis en bouteilles, la Syrah y est majoritaire, 75% accompagnée de 25% de Caladoc au goût de cerise, framboise, fruits intenses..” Fidèle à lui-même, ce formidable Cassis rosé, avec ce nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité, est d’une grande élégance, particulièrement abordable pour un tel niveau, et dont la bouteille est tout aussi élégante. Le Cassis blanc 2014 n’a rien à lui envier, très typé également, un vin associe nervosité et gras, nez envoûtant et persistant, un vin suave, harmonieux, aux notes de fruits blancs, d’une grande richesse aromatique, parfait sur un filet de barbue à la tomate ou un émincé de courgettes aux rougets, pour exemples. Le Cassis rouge 2013, aux nuances discrètes de sous-bois et de mûre, mêle charpente et rondeur, un vin puissant, épicé comme il le faut, de très bonne évolution.

Jean-François Brando
Route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Télécopie :04 42 01 32 64
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site personnel : www.fontcreuse.com

Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine de 9 ha. Issu d'une très vieille famille de vignerons, Louis Virely s'installe à Pommard en reprenant le Domaine de ses beaux-parents au début du siècle. C'est en 1926, qu'il achètera la parcelle de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, fleuron du Domaine. En 1951, son fils Bernard reprend une partie du Domaine et se marie à une vigneronne de Meursault, ce qui enrichit le Domaine de vins de Meursault. Ensemble, ils achètent et replantent le Clos de l'Ermitage à Beaune, ainsi que diverses parcelles sur le village de Pommard. Le Domaine Virely-Rougeot est né. Au cours de l'année 2003, le Domaine a acquis 12,80 ares de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, ce qui en fait le plus grand propriétaire de cette appellation avec près de 2 ha. Aujourd'hui Patrick, un de leurs fils, et son épouse, Virginie, qui s’occupe de l’accueil et du conseil des clients au caveau, assurent la continuité et perpétuent la tradition familiale. Pour Patrick Virely, “la nature a parlé, comblant les raisins de leurs meilleurs atouts, le millésime 2015, splendide, a déjà tout d'un grand, du fruité, de forts degrés dus à la canicule de l'été, de la rondeur, un bel équilibre des tanins, une grande harmonie. Ce millésime se rapprocherait du 2003 par son manque d'acidité. Le tri a été inutile et le vin évolue très facilement. Si la qualité est bien présente, la quantité ne suit pas. Millésimes en vente en 2016 : 2013, puis à partir d'Août, 2014. Le Pommard Premier Cru 2013 a été sélectionné par “Bourgogne Aujourd'hui”. Une contre étiquette est prévue sur le millésime 2014 pour fêter la cuvée du cinquantenaire.” Un vrai coup de cœur pour leur Pommard Premier Cru Clos des Arvelets 2013, très typé, élégant, persistant, associant rondeur et structure, d’une finale parfumée, corsé, un vin de jolie robe grenat soutenu, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus). Le Pommard Premier Cru Les Chamlins-Bas 2013, aux notes de cassis et de sous-bois, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, est bien charnu comme il se doit, de très bonne garde. Beau Meursault Premier Cru Charmes 2014, très charmeur, ample, équilibré, d’une bonne acidité, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, tout en suavité, vraiment plaisant, qui se marie avec, pour exemples, des quenelles de volaille aux épinards ou une daurade au vin blanc. Le Meursault 2014, de robe or clair, dont le nez évoque l’amande fraîche et les fruits blancs, est un excellent vin, bouqueté, de bouche vive. Goûtez le Bourgogne Pinot Noir 2013, au bouquet intense de cassis et d’humus, coloré, très parfumé, gourmand, bien classique comme le Bourgogne Chardonnay 2014, de robe délicate, un vin souple, frais, parfumé, sec et rond à la fois.

Patrick et Virginie Virely
9, place de L'Europe
21630 Pommard
Téléphone :03 80 24 96 70
Télécopie :03 80 22 38 07
Email : contact@domaine-virely-rougeot.fr
Site personnel : www.domaine-virely-rougeot.fr

DOMAINE ALAIN VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques. En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 12 hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois… Excellent Bourgogne Côte Saint-Jacques cuvée Les Ronces rouge 2009, élevé en fûts de chêne 12 mois, un vin riche, aux arômes de cassis très mûr, corsé, épicé, ample, aux tanins soyeux, à déboucher sur un coq au vin. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2010, bien typé Chardonnay, puise ses arômes dans le terroir de la Côte Saint-Jacques, est charmeur, au nez de fruits frais et d’épices, un vin séduisant par sa richesse et sa finesse, tout en bouche, très abordable.

Alain Vignot
16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Téléphone :03 86 91 03 06
Télécopie :03 86 91 09 37
Email : domaine-vignot@vinsdusiecle.com
Site : domaine-vignot
Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com


> Nos dégustations de la semaine

DUMÉNIL


Les archives communales attestent de l’existence des Duménil à l’époque de Louis XIV. La famille a longtemps cultivé simultanément des terres et des vignes et ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que l’orientation viticole s’affirme. Fondée en 1874 à Chigny-les-Roses par Elie et Cécile Duménil, le Champagne Duménil symbolise le mariage réussi entre tradition et modernité.
Aujourd’hui, l’arrière-petite-fille des fondateurs, Frédérique Poret, née Rebeyrolle, a pris les rênes de la Maison en compagnie de son mari, Hugues Poret. Éduquée dans le respect des traditions champenoises de savoir-faire et d’amour du terroir par son père Michel Rebeyrolle, Frédérique perpétue la quête d’excellence et d’authenticité qui caractérisent la Maison Duménil. Tous deux issus de familles de vignerons, Frédérique et Hugues vouent un attachement considérable à la terre et au métier que leur ont transmis leurs aïeuls. Hugues travaille dans les vignes et la cave. 
Ce Champagne brut Prestige Vieilles vignes Premier Cru, majorité de Chardonnay avec 20% de Pinot Noir, patiente 5 ans en cave, ce qui lui apporte une grande richesse aromatique, une cuvée puissante et bouquetée, avec ces notes de noix et de petites fleurs fraîches, très persistant, associant élégance et vinosité, à découvrir sur une daurade au four. Le brut rosé Vieilles vignes, provenant des 3 cépages champenois pour 1/3 chacun, avec 7% de vin rouge issu de vieilles vignes de Pinot Meunier vinifié en fûts, est très réussi, au nez concentré où dominent la framboise mûre, tout en persistance aromatique, d’une belle longueur en bouche comme le brut Grande Réserve Premier Cru, une cuvée finement bouquetée (aubépine, rose), de bouche subtile et parfumée (fruits frais, amande, pain grillé), de mousse intense, idéale sur une cuisine raffinée.

Frédérique et Hugues Poret

Château les MOINES


Vignoble de 34 ha (75% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, avec une moyenne d’âge des vignes de 27 ans, établi sur un des meilleurs plateaux argilo-calcaires, posé sur la bande de calcaire éocène dénommée “Calcaires de Couquêques” particulièrement filtrants et riches en coquilles fossilisées.
Claude Pourreau possède un savoir-faire en héritage pour produire un Médoc typique, vinifié à l'aide des techniques modernes. Associant remontages automatiques, thermorégulation, pressurage doux au travers d'une cuvaison longue suivie d'un élevage en fûts de chêne selon les traditions ancestrales.
Beau Médoc Prestige Cru Bourgeois 2010, élevé en barriques, aux senteurs d’épices et de fruits mûrs, est riche, très équilibré, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et très structurée, de belle garde. Le 2009, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2008, d’une couleur profonde est classique, d’une grande subtilité, complet, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde. Excellent 2007, gras et riche, au bouquet intense avec ces notes de sous-bois et de fruits rouges frais, un vin de bouche ample et fondue. Savoureux 2006, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices caractéristique, charnu en bouche, tout en subtilité, un vin qui se goûte très bien aujourd’hui.

Claude Pourreau
9, rue Charles Plumeau
33340 Couquèques
Tél. : 05 56 41 38 06
Fax : 05 56 41 37 81
Email : mail@chateau-les-moines.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Alain VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
“En 1934, raconte Alain Vignot, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. En 2006, mon fils Julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de patience et de travail, nous possédons un vignoble de 12 ha. Au fil des générations, la famille Vignot a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois…”
Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques cuvée Les Ronces rouge 2012, élevé en fûts de chêne 12 mois, où s’associent rondeur et distinction, est finement épicé, à la fois fin et charpenté, d’une belle finale (8 e environ). Le Bourgogne La Colinière rouge 2014, avec ses notes de fraise des bois et de cassis, est tout en complexité aromatique, aux tanins ronds. 
Le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc 2013, typé Chardonnay, aux nuances d'agrumes et de narcisse, d’une jolie longueur, sur des notes de pêches de vigne, est un vin bien élevé, bien séduisant comme le Bourgogne Chardonnay 2013, harmonieux, aux notes de fruits frais (abricot) et de chèvrefeuille.
Goûtez encore le Bourgogne Côte Saint-Jacques gris 2014, Pinot Gris, élevé en cuves, où une petite macération pelliculaire lui confère cette teinte “œil de perdrix”, est finement bouqueté, rond et charmeur, avec cette bouche persistante où s’entremêlent les notes fruitées et florales. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2013, équilibré, parfumé (cassis, humus, réglisse), de bouche fondue, est à prévoir sur un navarin aux pommes de terre ou un Brie de Meaux.


> Les précédentes éditions

Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013

 



Charles SCHLÉRET


DOMAINE JOST


Château PAILLAS


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Domaine de L'R


Gérard TREMBLAY


Château La PEYRE


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Château BÉCHEREAU


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château PIGANEAU


Château PONT Les MOINES


CHARPENTIER


Domaine du JAS D'ESCLANS


Domaine STOEFFLER


Château BOVILA


Château des GRAVIÈRES


Château VALENTIN


BARON-FUENTÉ


ROEDERER


CLOS DES LUNES


BOUVET-LADUBAY


Guy LARMANDIER


Château de COUDOT



CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


DOMAINE DU CHALET POUILLY


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CLOS TRIMOULET


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHATEAU LAROQUE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales