Mundovino

Edition du 16/05/2017
 

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX

Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@vinsdusiecle.com
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
BEAUCHENE (Bl)
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
André MATHIEU (BI)
ABBE DINE
CHARBONNIERE
HAUT DES TERRES BLANCHES
JACUMIN (Bl)
SAJE (Bl)
SOLITUDE
LES 3 CELLIER (Bl)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
SERGUIER (Bl)
TOUR SAINT-MICHEL
SABON ROCHEVILLE
BOIS DE BOURSAN
GRADASSI
MASQUIN
NALYS
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
GARRIGUE (VA)
MOULIN (Vi)
TARA (Ve)
Pierre AMADIEU (Gigondas)
DEURRE (Vi)
CROIX DES PINS (Gigondas)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
CARABINIERS (Lirac)
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
DUCLAUX (CR)
JONCIER (Lirac)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
Gilles FLACHER (SJ)
JAQUES FAURE (Die)
PEYRE (Lu)
PUY DES ARTS (Lu)
LA VERRERIE (Lu)
AURETO (Lu)
BIZARD (GA)
FONTVERT (Lu)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

CLAVEL
ALARY (BI)
REDORTIER
AMAUVE
BEAUVALCINTE
GAYÈRE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
CAVE DE GRAVILLAS
ROLIÈRE
LAURIBERT
MAGALANNE
CHATEAU VIEUX
Cave SAINTE-CÈCILE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
JULIETTE AVRIL*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ENCHANTEURS (Ve)*
PESQUIÉ (Ve)
CAMARETTE (Ve)*
PUY MARQUIS (VE)*
(PIERRE DU COQ*)
CLOS des CAZAUX (Va)
PÉQUELETTE (Vi)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
4 VENTS (Cr-H)
JABOULET (Ermitage)
VALCOMBE (Cn)
BRUYERES (Cr-H)
OR ET DE GUEULES (Cn)
SAINT CLAIR (Cr-H)*
(MOURGUES DU CRES (Cn))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
MONTINE (GA)*
ROYERE (Lu)
(CANORGUE (Lu)*)
POULET (Die)
GRANGIER (CO)
(GUY FARGE (SJ))
PICHON (CO)
ROUCHIER (SJ)*
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

AURE
BERNARDINS*
COLLINES*
(CROIX BLANCHE*)
BONUM VINUM
GRAVENNES
CHAPELLE*
FAVARDS
(CABASSE)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
LOU FREJAU
BANNERET*
BRUSQUIÈRE*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

(SAINT-VINCENT (Vi))
TERRA VENTOUX
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(FONTENILLE (Lu))
(Baron d'ESCALIN (GA))
COTES-DU-RHONE
DIVERS

(CAVE DE VISAN)
FONTSEGUGNE*
MARTIN

> Nos coups de cœur de la semaine

BARDY-CHAUFFERT


Des viticulteurs de père en fils depuis 4 générations. Voilà un savoureux Champagne Blanc de blancs Grand Cru, avec ces notes de fruits mûrs (pêche, abricot et fruits des bois), une belle réussite, corsé et très fruité, d’une très jolie présence en bouche.  Le Champagne cuvée Symphonie Millésimé Grand Cru 2010 (100% Chardonnay, vieilles vignes), de mousse fine et légère, aux arômes présents, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieuse et savoureuse, un Champagne intense. Le Champagne brut Réserve, à la fois vineux et très fin, est corsé et très fruité, aux notes caractéristiques de petits fruits mûrs et de pain grillé, de bouche pleine. Goûtez le Champagne rosé Premier Cru (Chardonnay majoritaire et 7 à 9% Pinot noir, vin rouge de Champagne), de bouche ronde et fruitée (mûre, abricot), et le brut Tradition, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique, de belle expression, de mousse abondante.

José et Maryse Bardy
2, place de la Gloire
51190 Le Mesnil-sur-Oger
Téléphone :03 26 57 97 57 et 06 15 79 20 29
Télécopie :03 26 58 84 34
Email : contact@champagne-bardy-chauffert.com
Site personnel : www.champagne-bardy-chauffert.com

Domaine du VIEUX PRESSOIR


Le Domaine est une exploitation viticole familiale dont l’origine remonte à 1892. Elle fut transmise au sein de la famille Albert sur quatre générations, avant d’être cédée en 2015 à Claude Vagnon et sa famille, désireux de poursuivre cette belle histoire. Claude Vagnon a ainsi fait appel à un couple de jeunes œnologues, Virginie et François Prinsloo. Après plusieurs expériences dans les deux hémisphères (France, Afrique du Sud, USA, Nouvelle Zélande), ils mettent maintenant leur savoir-faire au service de ce projet. Ce domaine s’étend sur 26 ha, principalement plantés de Chenin et de Cabernet franc sur deux coteaux de terroirs différents : le terroir jurassique et le terroir turonien. Ils permettent tous deux un bon drainage de l’eau. Le terroir jurassique est caractérisé par le calcaire dur, l’argile à silex et le quartz, le terroir turonien supérieur est quant à lui constitué de craie sablo-argileuse. Savoureux Saumur Puy-Notre-Dame 2014, 100% Cabernet franc, médaille d’Or Concours Général Agricole Paris 2016, de robe rubis intense, finement bouqueté, de très bonne structure, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins fondus, corsé en bouche. Excellent Saumur Les Silices rouge 2015, coloré, typé, où dominent la prune et les sous-bois, est de bouche corsée et épicée.  Séduisant Saumur blanc Élégance 2015, un pur Chenin, médaille de Bronze Concours Général Agricole Paris 2016, au nez subtil (fleurs blanches, grillé), tout en rondeur en bouche, avec une note de fraîcheur qui lui est propre.

Virginie Prinsloo - Scea Famille Vagnon
205, rue du Château d’Oiré - Messeme
49260 Vaudelnay
Téléphone :02 41 52 21 78 et 06 58 82 08 32
Email : vieuxpressoir@wanadoo.fr
Site personnel : www.levieuxpressoir.fr

Frédéric MALETREZ


Un vigneron qui élabore soigneusement ses cuvées depuis une vingtaine d’années. On le voit en débouchant son Champagne Millésime 2005, dégageant des notes d’agrumes et de noix fraîche, de mousse légère, de bouche dominée par les fruits jaunes et les fruits secs, d’une belle ampleur, alliant charpente et finesse. Très beau Champagne Vieille Réserve Premier Cru 2004, très typique de ce grandissime millésime champenois, qui dégage un nez franc et fruité (agrumes), une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité et cette note de pain grillé au palais. Excellent brut rosé Premier Cru, élaboré exclusivement à base de cépages noirs où le Pinot noir est majoritaire, est d’une belle rondeur, avec un bouquet très marquant aux notes de rose, de musc et de mûre, de mousse crémeuse. Le brut Réserve Premier Cru est très séduisant, aux arômes de poire et de noisette grillée, de robe jaune pâle aux reflets d’or, puissant et élégant à la fois, tout en charme.


11, rue de la Bertrix
51500 Chamery
Téléphone :03 26 97 63 92
Email : champagne.maletrez.f@orange.fr

CHATEAU LA CROIX MEUNIER


Cette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. Voilà un très savoureux Château La Croix Meunier cuvée Georges Meunier 2014, à la robe profonde, aux arômes d'épices, de cuir et de myrtille, d'une belle complexité, qui développe des tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale, aux nuances de réglisse et de mûre.  J’ai beaucoup apprécié également le 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux et persistant, de garde comme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux tanins enrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

Pierre et Sandrine Meunier
n° 7 Montlabert
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 88 15 26 19
Télécopie :05 57 24 72 54
Email : chateaulacroixmeunier@vinsdusiecle.com
Site : chateaulacroixmeunier


> Nos dégustations de la semaine

Château Le CAILLOU


Le château appartient depuis plus d’un siècle à la famille Bélivier de Pomerol qui le transmet, en 1975, à la famille Lucien Giraud. En 1905, le Domaine de Lacombe y fut annexé et en 1974, le Clos Lacombe. Aujourd’hui, c’est André Giraud qui conduit cette propriété.
“Nos 18 ha de vignes ont une moyenne d’âge de 30 à 40 ans, explique André Giraud. L’encépagement est de 80% Merlot et 20% de Cabernet franc sur les deux propriétés. Je m’apprête à planter 1 hectare de Cabernet-Sauvignon. Nos deux propriétés, Château Le Caillou à Pomerol et Château La Tour du Pin Figeac à Saint–Emilion, se touchent presque.
Ce que je recherche surtout dans mes vins, c’est l’équilibre entre le fruit, l’expression parfaite du Merlot et un léger boisé. L’élevage en barriques dure un an, dont 1/3 de fûts neufs, 1/3 de barriques d’un vin et le dernier tiers de 2 vins, ainsi, le boisé n’est pas trop prédominant. Nos vins se caractérisent par la rondeur, le fruité, et la souplesse. J’aime les vins en finesse, très soyeux, bien équilibrés entre barrique et fruit. Je n’aime pas les vins trop tanniques. Nous sommes une exploitation familiale depuis plus d’un siècle. Mon épouse Sylvie m’assiste pour l’administratif et la commercialisation. Celle-ci s’effectue par un importateur en Belgique qui nous prend 1/3 de la récolte, sur la place de Bordeaux, par le biais de représentants à Paris, en Alsace… et par nous-même, par la vente directe à la propriété.
Mon fils Stéphane nous a rejoints pour travailler sur la propriété il y a une dizaine d’années ; il s’occupe des chais et de la vigne. Mon second fils, Laurent, cuisinier de formation, est très attiré par l’œnotourisme. Nous pensons ainsi développer un type de restauration à base de grillades sur les sarments et faire visiter la propriété. Cet accueil se ferait plus volontiers à La Tour du Pin Figeac, idéalement situé sur la route allant de Saint-Emilion à Pomerol. Etant voisins de Cheval Blanc, nous sommes donc à un emplacement particulièrement stratégique.
Pour le millésime 2013, il a fallu être vigilant du début à la fin des vendanges, et, heureusement que nous sommes sur des terroirs précoces. Grâce à des dégustations très fines, nous avons réussi à ne ramasser que le meilleur assez rapidement. C’est un vin rond, séduisant, arômes de fruits rouges et jolie couleur, un vin gourmand accessible rapidement qui ne sera pas d’une grande garde, je trouve qu’il est très charmeur et fruité.
En 2014, le mois de septembre exceptionnel a vraiment sauvé le millésime, un chaud soleil le jour et des nuits fraîches ont permis d’obtenir une maturation optimale dans les meilleures conditions. Ce millésime 2014 est un très bon vin aux arômes de fruits rouges avec de réelles aptitudes au vieillissement, il se démarque par sa structure et sa concentration.
Le 2015 est à l’élevage, c’est un vin tout en fruit, d’une belle densité, les tanins sont très soyeux, d’une très belle complexité aromatique.”
Grande et très belle dégustation sur place : ce Pomerol 2013, en effet, est particulièrement séducteur, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, tout en nuances, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et une nuance poivrée. Le 2012 est charnu comme il se doit, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, très élégante, aux arômes de framboise, de pivoine et de truffe, tout en nuances, un vin opulent, qui associe charpente et distinction, et poursuit son évolution. Beau 2011, de belle robe, aux tanins bien présents, bien équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, un vin tout en nuances, que l’on peut commencer à apprécier sur, par exemple, un foie de veau poêlé, laitue braisée au bacon ou un mignon de porc aux endives.
Remarquable 2010, racé, coloré et charpenté, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé en finale, ample et volumineux. Le 2009 est dans la lignée, aux senteurs de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), de bouche complexe et savoureuse, de garde également. 
Tout en charme, le 2008, à la fois puissant et velouté, est très parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, soyeux au palais. Le 2007 lui ressemble, avec un peu plus de rondeur, de souplesse, un vin qui exhale des notes de fruits surmûris et de fumé, de très bonne bouche, finement parfumée. Le 2006 est excellent, avec cette touche de myrtille, de musc et de framboise cuite, mêlant souplesse et structure, de bouche onctueuse.
Superbe 2005, bien typé, qui associe couleur et matière, au nez à dominante de fruits frais et de truffe, qui évolue parfaitement. Le 2004 se goûte aussi très bien, chaleureux, d'une grande richesse aromatique où dominent la violette, la truffe et le cassis, aux tanins amples mais fondus, un vin distingué, d’une belle complexité. Beau 2002, de couleur grenat intense, complexe, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, un vin qui possède des tanins fins, d’un grand équilibre. Le 2001 est excellent actuellement, tout en séduction, au nez présent avec des notes de violette et de cerise noire, soyeux au palais, avec des tanins mûrs et se débouche sur un lapin en gibelotte ou une bécasse rôtie. Le 2000 développe des tanins amples, un nez dominé par les fruits macérés et l’humus, épicé en finale, solide mais tout en souplesse. Voir le Château La Tour du Pin Figeac à Saint-Emilion.

Famille Giraud

Château CROZE de PYS


“En 1773, raconte-t-on, Joseph Roche cultivait des vignes d'Auxerrois à Saint Médard Catus lieu-dit “Causse de Cahors”. C'était l'âge d'or du Cahors, le vignoble atteignait 4000 ha. Le Lot, qui était navigable à cette époque, permettait aux gabares de transporter les fûts jusqu'à Bordeaux d'où ils partaient pour l'Angleterre. En 1877, Auguste Roche vit toutes ses vignes complètement détruites par le Phylloxéra. Pour beaucoup de vignerons ce fut l'exode mais il décida de rester. Son fils Emest, marié à une fille de vigneron de Crayssac, décida de replanter de l'Auxerrois greffé sur un porte greffe américain résistant aux parasites, mais un malheur n'arrivant jamais seul, en 1956 les grandes gelées prirent le relais et détruisirent à leur tour de nombreuses parcelles. René ne se découragea pas et décida de reprendre en 1966 un vignoble abandonné situé sur la commune de Viré-sur-Lot : le Château Croze de Pys. Il va replanter Auxerrois, Merlot et Tannat. Sur ce terrain constitué d'une épaisse couche de gravier et de sable , l'Auxerrois va très vite exprimer le meilleur de lui-même. Oenologue de Bordeaux et après avoir dirigé pendant plusieurs années une entreprise vinicole, Jean décide en 1987 de poursuivre l'action de ses ancêtres et de développer le domaine.”
Le vignoble, depuis janvier 2002, s'est engagé dans une démarche de certification dans le cadre du Référentiel QUALENVI (QUALité, ENvironnement, Vigneron, Indépendant).
“Le terroir, précise Jean Roche, se caractérise par une association d'alluvions anciennes et modernes : les alluvions anciennes de la vallée ont été arrachées par le Lot au socle primaire du massif central; elles sont faites de galets de quartz et de sable ferrugineux mêlés d'argile mais surtout de silice, dont on sait l'influence sur la finesse du vin. Elles sont souvent recouvertes d'éboulis du Causse et sont accumulées en monticules qui forment des terrasses et des coteaux allongés, toujours bien drainants et le plus souvent exposés au sud. Les alluvions modernes plus près de la rivière restent très favorables à la vigne, car le limon de surface recouvre une épaisse couche de graviers et de sable.”
Pour François Drougard, “ce 2015 est un millésime excellent mais inférieur à 2014. Ce vin a bénéficié d'une météorologie clémente, tanins bien maîtrisés, beaux volumes, fermentation malolactique parfaite, un vin facile nécessitant fort peu la main de l'homme.
Millésimes à la vente en 2016 : peu de 2011, 2012, et 2014. Médaille d'or pour le Prestige 2012 aux vignerons Indépendants en 2015, Prix des Vinalies pour le Tradition 2014, et, A Mille et une Dégustation, 1 Etoile pour le Tradition 2012 et 2 pour le Prestige 2011.
Nous sortons une nouvelle cuvée L’Ephémère pour 2016 en rouge, à base de 100% Merlot, ce vin est le résultat du travail effectué sur 1/2 hectare sur un seul cépage défini qui changera chaque année (d'où son nom), ainsi le vin ne sera jamais le même…”
Vous allez apprécier, comme moi, ce Cahors cuvée Révélation 2011, pur Malbec, raisins issus de sélection parcellaire dont le rendement est limité à 35 hl/ha, vendange égrappée, vinification en cuves Inox thermorégulées, 12 mois en fûts de chêne neufs, un vin avec une structure dense, très équilibré, au nez complexe où prédominent le cassis et le cuir, aux tanins bien fondus, ample et franc, charnu, tout en bouche. 
Le Cahors Prestige 2012, où se mêlent la truffe, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins denses et savoureux, un vin d’une belle harmonie, de couleur profonde, de très belle garde. Le Cahors Tradition 2014 est un vin corsé et fin à la fois, avec des notes intenses de fruits surmûris, de très bonne bouche.

Scea des Domaines Roche - François Drougard

Domaine SAINT-JEAN-LE-VIEUX


Le domaine de 64 ha est dans la famille Boyer depuis 1660. Chaque génération a ainsi laissé son empreinte, animée par un même élan: valoriser le terroir en héritage. Le domaine est certifié et qualifié culture raisonnée depuis 2004, et labellisé Terra Vitis.
Très joli Coteaux-Varois-en-Provence rosé cuvée La Grand’Bastide 2015, Cinsault, Grenache, Syrah en pressurage direct, débourbage puis vinification thermo régulée à 17°C, âge moyen de la vigne 30 ans, vineux et fin à la fois, tout en harmonie, tout en persistance aromatique (mûre, rose, fraise...), de très jolie teinte, à déboucher sur une salade de lentilles aux lardons ou une tortilla aux pommes de terre et courgettes, notamment.

Pierre et Claude BOYER
317, Avenue du 8 mai 1945
83470 Saint-Maximin-La-Sainte-Baume
Tél. : 04 94 59 77 59
Fax : 04 94 59 73 35
Email : domaine@saintjeanlevieux.com
http://www.saintjeanlevieux.com/

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015

 




CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


HENRY NATTER


DOMAINE DE LA VALERIANE


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales