Mundovino

Edition du 29/08/2017
 

CHATEAU DES ROCHETTES

Si la vigne était déjà présente au XVème, c’est Alphonse Roulleau (1885-1957) qui oriente vraiment la production du Château de Rochettes vers le vin. Déjà présent au Salon de l’Agriculture de Paris avant la guerre de 1914-1918, il y remporte de nombreuses médailles. Suite au mariage de sa fille Raymonde Roulleau avec Louis Douet en 1946, la tradition se perpétue, et la commercialisation s’oriente vers la vente aux particuliers en fûts et en bouteilles. En 1974, c’est leur fils unique Jean Douet qui reprendra les rênes du vignoble. Passionné de vins liquoreux, il mettra en place un groupe de travail au début des années 90 pour la reconnaissance et la codification de la mention « Sélection de Grains Nobles ». L’âge de la retraite approchant et n’ayant pas d’enfant intéressé par la reprise, il accepte de vendre le Château de Rochettes à Catherine Nolot, déjà propriétaire d’un vignoble voisin le « Domaine de L’Eté ». Un vignoble de 25 ha où la conduite de la vigne se fait dans le respect du terroir et de l'environnement (enherbement). Les vinifications sont personnalisées pour chaque type de vins. Selon les cuvées, l'élevage dure 6 à 18 mois. Vous apprécierez cet Anjou blanc Pièce du Moulin 2012, aux arômes intenses, suave, très harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches, très abordable. L'Anjou-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Anjou-Villages Château des Rochettes 2011 est très classique, riche en couleur, sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, un vin très bien équilibré, aux tanins soyeux. Excellent Anjou-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Anjou-Villages rouge Pièce du Moulin 2011, de belle couleur rubis profond, avec des notes complexes de réglisse et de fraise, alliant matières tanniques et finesse, un vin de jolie garde.

Gérant : Yannick Babin
104, Les Rochettes
49700 Concourson-sur-Layon
Téléphone :02 41 59 11 63
Télécopie :02 41 59 95 16
Email : domainedelete@wanadoo.fr
Site : chateaudesrochettes
Site personnel : www.domaine-ete.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
BEAUCHENE (Bl)
André MATHIEU (BI)
ABBE DINE
HAUT DES TERRES BLANCHES
JACUMIN (Bl)
SAJE (Bl)
SOLITUDE
LES 3 CELLIER (Bl)
La MEREUILLE
SERGUIER (Bl)
TOUR SAINT-MICHEL
BOIS DE BOURSAN
JULIETTE AVRIL
(MONT REDON )
SABON ROCHEVILLE
CLOS SAINT-PIERRE
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
GARRIGUE (VA)
TARA (Ve)
Pierre AMADIEU (Gigondas)
DEURRE (Vi)
CAMARETTE (Ve)
PUY MARQUIS (VE)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
CARABINIERS (Lirac)
CHIRAT (CR)
JONCIER (Lirac)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
Gilles FLACHER (SJ)
JAQUES FAURE (Die)
LA VERRERIE (Lu)
PUY DES ARTS (Lu)
CANORGUE (Lu)
BIZARD (GA)
FONTVERT (Lu)
PEYRE (Lu)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

ALARY (BI)
REDORTIER
AMAUVE
BEAUVALCINTE
GAYÈRE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
CAVE DE GRAVILLAS
ROLIÈRE
ROUSSET (Cot. Pierrevert)
LAURIBERT
MAGALANNE
CLAVEL



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
CHARBONNIERE
MASQUIN
FORTIA
GRADASSI
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ENCHANTEURS (Ve)*
MOULIN (Vi)*
CROIX DES PINS (Gigondas)
PESQUIÉ (Ve)
(PIERRE DU COQ*)
CLOS des CAZAUX (Va)
PÉQUELETTE (Vi)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
DUCLAUX (CR)*
JABOULET (Ermitage)
VALCOMBE (Cn)
4 VENTS (Cr-H)
BRUYERES (Cr-H)
OR ET DE GUEULES (Cn)
SAINT CLAIR (Cr-H)*
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
POULET (Die)
FONTENILLE (Lu)
GRANGIER (CO)
GUY FARGE (SJ)
MONTINE (GA)*
PICHON (CO)
ROUCHIER (SJ)*
ROYERE (Lu)
AURETO (Lu)
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

AURE
BERNARDINS*
Cave SAINTE-CÈCILE
CHATEAU VIEUX*
COLLINES*
CROIX BLANCHE*
GRAVENNES
BONUM VINUM
CHAPELLE*
FAVARDS
(CABASSE)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
LOU FREJAU
BANNERET*
BRUSQUIÈRE*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

(SAINT-VINCENT (Vi))
TERRA VENTOUX
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(Baron d'ESCALIN (GA))
COTES-DU-RHONE
DIVERS

(CAVE DE VISAN)
FONTSEGUGNE*
MARTIN

> Nos coups de cœur de la semaine

Château CORNEMPS


À l'ombre d'une chapelle du XIe siècle, Henri-Louis Fagard, aidé de son épouse Florence et de leur équipe, élèvent des vins de terroir, authentiques et racés. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2014, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, très bien élevé, au bouquet subtil avec des notes de sous-bois et de myrtille, de bouche fondue, un vin qui allie rondeur et charpente. Le 2012, charnu comme il se doit, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle, légèrement épicé, volumineux au palais. Le 2011, qui développe un nez délicat de sous-bois et de cassis, un vin de bouche souple, tout en saveurs. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime classique bordelais, riche et soyeux à la fois, avec une bouche puissante, parfumée et persistante (violette, pruneau), est coloré, de très bonne évolution.  Le Bordeaux Supérieur 2014 est de belle robe soutenue, aux notes de fruits frais et d’humus, de très bonne évolution. 

Henri-Louis Fagard

33570 Petit-Palais-et-Cornemps
Téléphone :05 57 69 73 19
Télécopie :05 57 69 73 75
Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles.fagard.com

ROYER Père et Fils


Exploitation familiale qui possède un vignoble de 25 ha situé sur des coteaux ensoleillés. “Notre famille assure la pérennité d'une longue expérience héritée de nos ancêtres. Une tradition viticole qui se perpétue depuis des siècles, une richesse et un savoir-faire que nous essayons de retranscrire dans nos cuvées. En tant que récoltant-manipulant, nous élaborons des Champagnes issus de nos vignes. Engagés dans la préservation de notre patrimoine, nous tenons à extraire le meilleur de notre terroir qui se compose de calcaire du kimméridgien. Une richesse qui participe à l'élégance et la fraîcheur de nos Champagnes. La récolte 2016 a été moyenne, due au gel et à la grêle subis au cours de l'année, pourtant, la qualité est bien présente, mais il n'y aura pas de Millésimé 2016 car les Chardonnays ne feront pas un vin de garde.” Remarquable Champagne cuvée Vintage Millésime 2010, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel. Le Champagne Blanc de blancs année 2011, très charmeur, est tout en bouche. Séduisant Champagne brut Nature, persistant, complexe et fruité, d'une très jolie finale, avec des connotations délicates de chèvrefeuille et d'abricot sec. “La cuvée brut Nature élaborée à partir de vins de Réserve avec une majorité de Chardonnay et une touche subtile de Pinot Noir est un Champagne non dosé à la fraîcheur exceptionnelle. Ce Champagne présente une jolie robe or clair avec un nez associant un fruité agréable (agrumes, notes exotiques) à une belle minéralité. Bonne présence en bouche, ample, arômes fondus, beaucoup de fraicheur, bulle très fine, un style net, croquant et persistant. Beaucoup de charme.” Le Champagne brut rosé, pur Pinot noir, signé d'une très belle étiquette ovale, très séduisant, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise), avec cette touche délicatement épicée en finale, est de mousse abondante et harmonieuse, comme le Champagne Réserve Brut, d’une belle harmonie au nez comme en bouche, avec des nuances d’agrumes et de fleurs blanches, alliant structure et finesse.

Jean-Philippe et Franck Royer
120, Grande-Rue - BP 6
10110 Landreville
Téléphone :03 25 38 52 16 et 03 25 29 69 41
Télécopie :03 25 38 37 17
Email : infos@champagne-royer-pf.com
Site personnel : www.champagne-royer-pf.com

Domaine BERTHAUT-GERBET


Exploitation familiale (6e génération) de 13 ha. Les vignes sont cultivées dans le souci du respect du terroir, peu d’engrais et le minimum de traitements phytosanitaires afin de respecter l’environnement. Les vins sont élevés en fûts de chêne 18 à 24 mois selon les appellations et les millésimes, dont 20% en fûts neufs. Amélie Berthaut a repris les vignes de sa mère (Gerbet), plus celles de son père (Berthaut). “Ce millésime 2015 est une très belle année mais petite quantité en Gevrey-Chambertin et Fixin, nous raconte Amélie Berthaut, ce qui n'est pas le cas pour les Vosne-Romanée, qui, eux, sont plus présents en quantité, mais en bref, que dire, sinon que les 2015 sont exceptionnels !” On patiente avec ce Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2013, issu d'un petit clos situé juste en dessous des Premiers Crus, racé, charnu, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, ample, de bouche soyeuse, parfait sur un lapin en gibelotte ou une poule à la crème. Le 2012 est remarquable, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux. Le Vosne Romanée 2014, dense, parfumé (cassis, sous-bois), avec cette bouche tout en souplesse, aux tanins mûrs, riche et chaleureux.  Le Fixin Premier Cru Les Arvelets 2014, de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et d’épices, est complexe, d’une très belle charpente, aux tanins riches, un vin bien corsé, tout en bouche, typé comme le Fixin Les Crais 2014, de couleur profonde, un vin qui présente beaucoup de consistance, avec ce charnu typique, aux connotations en bouche de cerise noire surmûrie. Goûtez encore le Fixin 2014, de robe grenat, qui sent le cassis et l’humus, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices).

Amélie Berthaut
9, rue Noisot
21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 48
Email : contact@domaine-berthaut.com
Site personnel : www.domaine-berthaut.com

CHAMPAGNE GOSSET


La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs président du Syndicat national des producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison des Vins de la Champagne : Ay 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en 1993. Côté anecdote, soulignons que la pratique traditionnelle du bouchage liège et agrafage est maintenue sur certains gros flacons, au cours du vieillissement sur lattes. Le “style Gosset” est donc propre à un art de vivre qui, depuis plus de 4 siècles, s’est transmis de génération en génération, alliant un solide bon sens à l’élégance du cœur et de l’esprit. C’est un style issu d’un terroir exceptionnel de calcaire friable favorisant le développement optimal de la vigne et d’un savoir-faire à nul autre pareil. Jean-Pierre Mareigner, chef de Cave avec la même équipe de production depuis des années, pérennise ainsi le savoir-faire et le style de Gosset. Maison dynamique, résolument tournée vers le futur. La création, en 1995, de la cuvée de prestige Gosset Celebris aura été le point d’orgue de cette volonté d’améliorer la qualité de façon spectaculaire. Considérée comme un rendu à l’histoire et aux diverses générations de la famille Gosset et composée exclusivement de Grands Crus de Chardonnay de la Côte des Blancs et de Pinot noir de la Montagne de Reims, et de la Grande Vallée de la Marne (Aÿ), cette cuvée est le fleuron de la maison. Superbe gamme « Extra », qui révèle la vérité du vin dans toute sa splendeur grâce au dosage Extra Brut, l’interprétation parfaite du savoir-faire ancestral de la maison. Vous aimerez aussi L’Extra rosé 2007, d'un rose limpide et lumineux, très aromatique avec des notes de fraise des bois, de framboise et de mûre sauvage, délicatement mêlées à la rose et à la violette, de structure vive d'une grande finesse, ample et persistant en bouche, un magnifique rosé, une belle expression de ce beau millésime. Il y a ce Gosset Celebris Vintage Extra Brut 2002, avec ces nuances de fruits compotés, de sous-bois et de pêche jaune, est très harmonieuse, charpentée, dominée par des notes légèrement épicées, d’une longue persistance aromatique.

Jean-Pierre Cointreau
69, rue Jules Blondeau - BP 7
51160 Ay
Téléphone :03 26 56 99 56
Télécopie :03 26 51 55 88
Email : info@champagne-gosset.com
Site : champagne-gosset
Site personnel : www.champagne-gosset.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de la SOLITUDE


Écrin de sérénité en bordure des landes girondines, le domaine abrite un couvent de religieuses depuis plus de 150 ans. L'histoire du Domaine de la Solitude remonte en effet à 1820, année où Pierre Bienvenu Noailles, prêtre du diocèse de Bordeaux acquit cette propriété pour en faire le lieu de vie de toute la Sainte Famille de Bordeaux. Ce grand humaniste voulut faire de cette maison une terre d'accueil, aussi bien pour les membres de la communauté religieuse que pour les laïcs.
Afin de mieux se consacrer à son activité spirituelle, l'ordre de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard. Olivier Bernard a opté pour une gestion “Grand Cru” du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs : 3 passages comme à Chevalier. Des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo-régulées en acier inoxydable, chai à barriques... Son terroir se compose d'un sol gravelo-sableux reposant sur une couche d'argile assez compacte : il est le résultat d'alluvions apportées par la Garonne il y a de cela environ 2 millions d'années (fin de l'ère tertiaire, époque Villefranchienne). Le vignoble est composé de 7 ha de vignes blanches et 28 ha de vignes rouges. La densité de la plantation est de 6600 pieds/ha. Les vignes blanches se répartissent entre le Sauvignon 65% et le Sémillon 35%. Le vignoble rouge comporte les trois cépages classiques du bordelais, à savoir 50% de Cabernet-Sauvignon, 35% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Les engrais sont exclusivement d'origine organique et les corrections administrées par parcelle.
Savoureux Pessac-Léognan rouge 2011, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin bien charnu, avec des tanins présents et savoureux, de très bonne évolution. Le 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution. Le 2009, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu, et se débouche sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. 
Le Pessac-Léognan blanc 2011, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), est très équilibré, fondu au palais. Le 2010, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, tout en bouche comme le 2009, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, est d’une grande persistance au palais.

Olivier Bernard

33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 16 16
Fax : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
www.domainedechevalier.com


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Un vigneron chaleureux qui est épaulé par sa fille, Estelle. Propriété familiale (4 générations) de 12 ha.
“Le 2016 a été une année assez difficile avec un printemps froid, nous raconte Michel Prunier. Nous avons connu un épisode de gel le 27 avril, ce qui a enlevé un tiers de récolte. L’été chaud et un bel automne nous ont permis de vendanger dans de très bonnes conditions, la qualité est très belle c’était un peu inespéré. Qualité homogène que ce soit en blanc ou en rouge. Ce sont des vins sur le fruit avec une bonne structure tannique pour les rouges. Les blancs ont une acidité normale, les vins sont très équilibrés, c‘est un millésime qui sera agréable à déguster dans sa jeunesse, mais que l’on pourra conserver en caves, 5, 8 ou 10 ans. Le vin est actuellement à l’élevage, il est un peu tôt pour parler du potentiel de garde. Je n’ai pas modifié l’élevage qui est d’un an en fûts pour les blancs et de 18 mois pour les rouges. Les malos se font tranquillement, sans problème.
Le 2015 a été une année très généreuse en ensoleillement, ce qui donne une très belle maturité. Les rendements sont dans la bonne moyenne, les vins sont très bien équilibrés avec une structure tannique plus concentrée, plus marquée, ce qui laisse présager un long vieillissement jusqu’à 20 ans. On est séduit par des arômes de petits fruits très mûrs, un peu confiturés, les blancs, eux, seront plus gras, plus beurrés avec un peu moins de tension, des blancs du style d’une année chaude. Pour les rouges, cet ensoleillement a été très bénéfique, car les tanins sont bien mûrs. On a procédé à des vinification à grappes entières, cela a apporté de bons tanins. Nous avons rentré en cave des raisins très sains ce qui donne des vins bien équilibrés et de garde. Beaucoup de matière, couleur très profonde, arômes de fruits bien mûrs, notes vanillées et toastées, du charnu, de la concentration, de la complexité, un style de vin qui plait beaucoup, 2015 est vraiment un grand millésime en Bourgogne.
Les blancs 2014 sont des vins avec une petite pointe de vivacité, très plaisants. Agréables notes florales, de fruits frais, pomme, fruits exotique, citron. Les rouges 2014 sont des vins plus souples, sur le fruit, avec un peu moins de structure, ce sont des vins très plaisants, gouleyants, à boire avec plaisir dès maintenant, cela permettra d’attendre le 2015.
Nous n’avons plus de 2013, une année tardive qui se retrouve dans cette pointe d’acidité, des tanins plus végétaux, plus rustiques ce qui donne une certaine mâche, on retrouve une légère tension au final, c’est un millésime qu’il faudra attendre, je conseillerai de les déguster pas avant 2018-2019.
Ma fille Estelle prend part à la vinification, elle est dans la cave et le chai.
Je travaille mes vignes en labourant et m’efforçant de respecter mon terroir et l’environnement. En labourant, on aère le sol et l’effet terroir ressort mieux, c’est vraiment positif.”
Voilà un remarquable Auxey-Duresses Premier Cru Clos du Val rouge 2014 (sol argilo-calcaire, vignes âgées de 38 ans, vendange manuelle avec table de tri à la vigne, élevage de 18 mois en fût avec 25 % de fûts neufs), de couleur rubis intense, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et d’épices, tout en structure, alliant finesse et charpente en bouche, un vin complexe et savoureux. 
Le 2013 est d’un beau rouge foncé brillant, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Le 2012 est un vin complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, riche en arômes et en structure. Le 2011 est de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde.
Le Pommard Les Vignots 2014, issu de vignes de 24 ans, même sol, 15 à 18 mois en fûts dont 25% de neufs, aux tanins soyeux et riches à la fois, dégage un bouquet intense de cassis et d’humus, un vin solide, très classique, typé comme nous les aimons.
Le Volnay Premier Cru Les Caillerets 2013, issu de vignes de 53 ans et 23 ans à parts égales, sur un sol silico-calcaire (18 mois en fûts dont 25% de neufs), avec ces connotations de cerise et d’humus, aux tanins bien équilibrés, de belle robe soutenue, mêlant charpente et rondeur, où s’entremêlent au palais les saveurs d’épices douces et de fruits surmûris, est un vin alliant structure et velouté.
On poursuit avec ce Beaune Premier Cru les Sizies 2015, sol calcaire marneux, issu de très vieilles vignes de plus de 78 ans, élevé 18 mois en fûts dont 25% de neufs, très représentatif des meilleures bouteilles de l’appellation, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu. Joli Auxey-Duresses rouge 2015, de robe grenat soutenu, est très classique, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus), aux tanins soyeux.
L’Auxey-Duresses blanc 2015 est limpide, avec des senteurs de pommes reinette et d’amande fraîche, un vin avec beaucoup de moelleux et de persistance, très harmonieux; quand le Meursault Les Clouds 2015, d’une belle robe brillante aux reflets verts, sent bon les noisettes et l’aubépine, un vin d’une longue finale.
Michel Prunier, diplômé d’un BTA au lycée viticole d’Avize en Champagne, élabore lui-même un Crémant de Bourgogne issu d’un assemblage d’Aligoté, de Chardonnay et de Pinot Noir, Médaille d’Or au concours National des Crémants de France, de jolie robe dorée, d’une belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, aux notes de tilleul et d’agrumes confits.

18, route de Beaune
21190 Auxey-Duresses
Tél. : 03 80 21 21 05
Fax : 03 80 21 64 73
Email : domainemichelprunier-fille@wanadoo.fr
www.domainemichelprunieretfille.com


Domaine BARON de L'ECLUSE


Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l'ère primaire pour quatre ha, orientés à l'est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L'âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement le rendement.
L’exploitation de 5,5 ha, plantée en Gamay, est située sur le Mont Brouilly. Son exposition sud-est offre un panorama exceptionnel sur la plaine de la Saône, face à la chaîne des Alpes. Jean-François Pegaz, 5e génération, a repris le flambeau depuis 2013.
“En raison des fortes pentes, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l'observation des insectes présents dans l'écosystème viticole. Selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec des fermentations longues (10 à 15 jours). Voici une démonstration de ce type de vinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser.”
Jean François Pegaz met sur le marché cette année ses trois cuvées : L’Écluse, Les Vieilles vignes et Les Garances, en 2014 et 2015.
“Le 2016, nous dit-il, est le produit d'une superbe récolte, de beaux raisins, une belle couleur, un bel équilibre, une belle structure, c'est vraiment un millésime parfait pour un vigneron. Au vu d'une année complexe, il rejoint les 2015 et 2014. Une quatrième cuvée 2016, L’Heronde, issue d'une nouvelle parcelle de Côte de Brouilly rejoindra les 3 autres en 2018.”
Superbe Côte de Brouilly Vieilles vignes 2015, âge moyen de la vigne de plus de 70 ans, élevage de 8 mois en cuves puis 18 mois de conservation en bouteilles avant mise en vente, typé, aux notes de griotte, un beau vin mêle souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, de bouche charnue et parfumée, parfait avec des aiguillettes de bœuf braisée ou une échine de porc aux pruneaux. 
Le Côte de Brouilly Les Garances 2014, issu d’une parcelle d’un seul tenant de plus de 80 ans, élevé 14 mois en fûts, est charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle, un vin qui poursuit sa belle évolution. Joli Côte de Brouilly L’Ecluse 2015, aux tanins fermes et ronds à la fois, de bonne bouche, coloré, où dominent les épices et la prune.
Festival Beaujolais en scène et en musique, en août sur l’amphithéâtre en pierre, du Domaine Baron de l’Ecluse. Gîtes sur place

Chantal et Jacques Pegaz-Gajowka
Montée de l'Ecluse
69460 Odenas
Tél. : 06 40 57 19 94
Email : baron.delecluse2@orange.fr
www.barondelecluse.com



> Les précédentes éditions

Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016

 




CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU REDORTIER


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU DE GUEYZE


CHATEAU FABAS


CHATEAU DU MASSON


CHÂTEAU FILLON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales